Wenger explique pourquoi il a écarté Giroud

Wenger explique écartement Giroud

Arsène Wenger, le célèbre coach qui a dirigé l’équipe d’Arsenal pendant de nombreuses saisons, a récemment levé le voile sur les raisons qui l’ont poussé à se séparer d’Olivier Giroud en 2018.

Olivier Giroud, un hommage appuyé de la part d’Arsène Wenger

Olivier Giroud, qui a récemment annoncé sa retraite internationale, a été mis en lumière dans un documentaire diffusé sur Canal+ dimanche soir. Ce film a permis à de nombreuses personnes ayant croisé sa route de témoigner, parmi lesquelles Arsène Wenger.

L’ancien entraîneur français a été celui qui a offert à Giroud sa première opportunité à l’étranger, en le recrutant à Arsenal en 2012. Un choix qu’il n’a jamais regretté. Wenger se souvient : « Quand je l’ai vu pour la première fois, lors d’un match de l’équipe de France en 2011, je me suis dit que ce garçon avait compris le football ».

Les lacunes techniques de Giroud selon Wenger

Malgré sa confiance en Giroud, Arsène Wenger a reconnu des lacunes techniques chez le joueur, ce qui l’a finalement amené à le reléguer sur le banc avant de le transférer à Chelsea. Il explique : « Son point faible était sa capacité à courir avec le ballon. Partir à 50 mètres des buts n’était pas son point fort. Son style moins élégant contrastait avec le jeu léché d’Arsenal à l’époque. C’est pourquoi il a mis du temps à convaincre les gens ».

Le coach a également tenu à souligner qu’il ne voulait pas nuire à Giroud une fois qu’il avait pris la décision de ne plus compter sur lui : « J’ai négocié avec Chelsea car je pensais qu’il méritait de jouer. Après avoir consacré six ans à Arsenal, il méritait d’être salué pour ses efforts. Je voulais lui montrer mon respect envers lui ».

« Il a un égo mais il ne tourmente pas »

Malgré le départ de Giroud, Wenger a exprimé son admiration pour la personne qu’il est. Il témoigne : « Il se retire pour mieux revenir, encore plus déterminé. Il ne lâche rien. D’une humilité profonde, il sait accepter les critiques et se remettre en question. Il n’est pas fait pour les chemins faciles, mais pour les chemins escarpés ».

Enfin, Wenger a salué le côté religieux de Giroud : « J’ai rencontré quelques personnes comme lui dans ma carrière, animées par une force supérieure. Dans les moments les plus difficiles, cette force refait surface. Savoir qu’il y a quelqu’un qui aime quelque chose de plus grand que lui est rassurant, car la notoriété nourrit souvent l’ego. Lui, il a un ego, mais un ego paisible. Qui ne le tourmente pas ».

Partagez cet article en un click avec vos proches :

Picture of Auteur : Maxime L'Éclair

Auteur : Maxime L'Éclair

Fifa Evolution brille dans le journalisme sportif grâce à Maxime L'Éclair, une intelligence artificielle exceptionnelle. Maxime distille avec précision l'essence du football à partir de données, offrant une perspective neutre et captivante. Fifa Evolution apporte une voix unique et novatrice dans le monde du journalisme sportif.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *