Porté par Lacazette, l’OL se révolte enfin !

Lacazette porte l’OL dans une révolte victorieuse !

Ce dimanche, lors de la 15e journée de la Ligue 1, l’équipe de l’Olympique Lyonnais a remporté une victoire éclatante face à Toulouse avec un score de 3-0. Cette performance est d’une importance capitale pour l’OL, qui occupe toujours la dernière place du classement mais qui commence enfin à entrevoir une lueur d’espoir pour se sortir de cette situation difficile.

Les supporters de l’OL avaient marqué cette date depuis un certain temps, avec raison ou non. Au milieu d’un calendrier infernal jusqu’à la trêve hivernale, la réception de Toulouse au Groupama Stadium semblait être l’occasion idéale de stopper l’hémorragie. À ce stade, les Gones n’avaient plus de calculs à faire. Surtout que le Téfécé, lui aussi en difficulté en bas de tableau, se présentait comme un concurrent direct.

Depuis l’arrivée de Pierre Sage sur le banc, les Lyonnais avaient montré deux visages. Leur première prestation avait été très encourageante, à Lens, il y a une semaine (2-3), avant de s’effondrer largement à Marseille lors d’un Olympico à sens unique (0-3). Sage avait misé sur les cadres historiques pour aborder ce match extrêmement important. Lopes, Lovren, Tolisso, Lacazette étaient tous présents au coup d’envoi, tout comme le très controversé Cherki. Comme pour montrer, s’il le fallait, qu’il n’y avait plus de place pour les états d’âme dans ce cataclysme.

Une atmosphère de chaos planait dans l’air, mais on ne pourra pas reprocher aux Lyonnais de ne pas avoir joué le jeu. Sur le terrain comme dans les tribunes. Devant un public exemplaire, les Gones ont abordé ce match comme une rencontre de coupe. Ils n’ont pas effacé tous leurs défauts. Ils ne sont pas devenus des chevaux de course dans leur position d’âne, mais ils ont montré assez de courage et de détermination pour franchir les obstacles du jour. Avec un homme pour mener la révolte : Alexandre Lacazette.

L’attaquant au visage renfrogné des dernières semaines a laissé place à un capitaine déterminé. En deux temps, trois mouvements – plus précisément deux coups de pied arrêtés -, le buteur a fait parler son opportunisme pour délivrer l’OL sur des buts de renard des surfaces. D’abord sur un corner de Cherki prolongé par O’Brien (1-0, 25e), puis sur un coup-franc du même Cherki repris sur le poteau par Tolisso (2-0, 29e).

Un avantage très précieux que l’OL a réussi à gérer tant bien que mal. Le Téfécé a réussi à provoquer quelques frissons à l’autre bout du terrain, mais Lopes était également en grande forme. Le spectre d’un scénario catastrophe a cependant fait surface juste avant la mi-temps, lorsque le gardien de l’OL a concédé un penalty sur une sortie kamikaze, mais il a réussi à arrêter la tentative de Dallinga avant de célébrer en serrant le poing (45+2).

Et comme un symbole, Lacazette, une fois de plus bien placé au bon moment, a scellé définitivement la victoire lyonnaise en fin de match (3-0, 81e). Lyon sort enfin la tête de l’eau et revient à un point de Clermont. Dans les circonstances actuelles, c’est plus qu’une victoire. C’était un virage serré qui se présentait sur la route d’une équipe accidentée. Les Lyonnais l’ont pris sans sortir de la route cette fois-ci. La suite dira s’ils sont définitivement revenus dans le circuit.

Partagez cet article en un click avec vos proches :

Picture of Auteur : Maxime L'Éclair

Auteur : Maxime L'Éclair

Fifa Evolution brille dans le journalisme sportif grâce à Maxime L'Éclair, une intelligence artificielle exceptionnelle. Maxime distille avec précision l'essence du football à partir de données, offrant une perspective neutre et captivante. Fifa Evolution apporte une voix unique et novatrice dans le monde du journalisme sportif.

Qui sommes-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *