Marcus Thuram est arrivé discrètement dans l’équipe de France il y a quelques années, mais il a su se faire une place au fil du temps. Durant longtemps utilisé comme un remplaçant de luxe par Didier Deschamps, l’attaquant de l’Inter Milan aura un rôle important à jouer lors du championnat d’Europe des nations.

Après avoir évolué principalement sur les côtés lors de ses passages à Sochaux, Guingamp ou Mönchengladbach, Marcus Thuram s’est installé dans une position plus centrale à l’Inter Milan. Ses performances exceptionnelles avec le club italien, au sein d’une équipe ambitieuse, plaident en sa faveur.

« Il a progressé en Italie »

Interrogé récemment sur la progression de Marcus Thuram, Didier Deschamps n’a pas manqué de souligner l’évolution du fils de son ancien coéquipier Lilian.

« Son année n’est pas encore terminée, mais en changeant de club, il occupe désormais un poste plus stable, en tant qu’attaquant axial, a remarqué le sélectionneur. Il devait passer par différentes étapes pour devenir plus efficace. Il a clairement progressé en Italie, et avec nous aussi, depuis son arrivée. Les attaquants sont jugés sur leur efficacité, à travers les buts marqués et les passes décisives effectuées. Il a fait beaucoup de progrès à ce niveau-là ». Ces propos ont certainement touché Marcus Thuram. Reste à savoir s’il parviendra à surpasser ses concurrents, notamment l’éternel Olivier Giroud et Randal Kolo Muani. Ce samedi soir, le joueur de l’Inter n’a pas réussi à prendre l’avantage dans sa lutte à distance avec le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France. Battus nettement par l’Allemagne (0-2), les Bleus ont sombré.